vendredi 9 juin 2017

Les fruits de la liberté - Florence Roche



Infos sur le livre

éditions : De Borée
date de publication : 18-05-2017
pages : 312
prix : 14,50€

Résumé éditeur


Flavie est une jeune paysanne qui travaille durement dans la ferme de son père. Alors qu'elle est promise à un paysan fortuné, elle tombe amoureuse d'un jeune ouvrier agricole, Léon. Instruite en secret par son oncle jésuite, Flavie refuse la vie qu'on lui impose et décide de fuir à Paris. Elle trouve refuge à Montmartre au moment où éclate la révolte de la Commune, fait la rencontre de Clairvoix, un peintre insurgé, de Blanche, chanteuse de cabaret, de Nonette, ouvrière, de Patronne, aubergiste, et de bien d'autres personnages qui vont bouleverser sa vie. De part et d'autre des barricades, les destins se croisent entre amours et chagrins, espoirs et désillusions...

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions De Borée grâce auxquelles j'ai pu découvrir cette réédition à la couverture magnifique de cet ancien roman de Florence Roche, auteure que je suis avec la plus grande attention.

De quoi est-il question ?


Nous voici en Haute-Loire dans la seconde moitié du 19ème siècle. Flavie est une jeune paysanne confrontées aux règles de l'époque. En tant que femme, elle doit être au service de son père et de ses frères avant de devenir l'épouse de l'homme que ses parents auront choisi pour elle. Mais déjà, Flavie sait qu'elle aspire à autre chose et que ces injustices la ronge.

Un jour, arrive au village l'Oncle. Un jésuite aspirant à ouvrir les paysans à la culture malgré les réticences de ceux-ci. Flavie, elle, ne tardera pas à apprendre à lire et à découvrir le monde à travers les livres de cet oncle qui lui offrira la connaissance. Forte de son savoir, Flavie voudra échapper aux règles du mariage arrangé et aimer Léon, un jeune homme bâtard et sans fortune qui travaille pour son père.

Tombée enceinte et devenue la honte de son père, Flavie est contrainte de fuir son pays et de gagner la capitale où elle fera la connaissance de Clairvoix, un peintre en proie à la rébellion. Au sein de cette ville dont elle ignore les codes, Flavie découvrira le monde et tentera de s'imposer au sein de cet univers dont elle ignore tout. Mais le peuple est en colère et la Commune est là.

Du côté de la forme...


Vous le savez, je suis une amoureuse du roman de terroir. Peut-être le savez-vous aussi, le 19ème siècle est une période qui m'intéresse beaucoup. Enfin, Florence Roche est une auteure dont je savoure particulièrement les romans. Tout était là pour que j'aime ce roman et ça n'a pas loupé, loin de là.

Tout commence au fin fond de l'Auvergne et c'est avec brio que l'auteure nous plonge dans cet univers à la fois si proche et si loin de nous. Il est souvent bien difficile d'imaginer le modèle patriarcale imposé par la religion à l'époque et, ici, entre prénom donné de génération en génération, mariages arrangés et honte des filles-mères sans parler de la servitude des filles, le lecteur a bel et bien le sentiment d'y être.

J'ai beaucoup aimé le personnage de l'Oncle, un jésuite bien loin des carcans de sa religion avide de donner une éducation au peuple et notamment à sa nièce. Le lecteur, et plus particulièrement la lectrice, saura alors voir la chance qui lui est donnée de savoir lire, écrire, compter alors qu'il y a 150 ans à peine tout cela ne semblait être que frivolités.

Ce roman est aussi un roman d'amour sous toutes ses formes : l'amour maternel, l'amour passion, l'amour filial. Flavie fera montre tout au long du roman d'une force et d'un courage que l'on ne peut qu'admirer au nom de son droit à aimer, au nom de son droit à garder son enfant malgré les épreuves. Les émotions offertes au lecteur tout au long de cette lectures sont puissantes et ne peuvent le laisser de marbre.

Et puis, ce roman est aussi un roman historique qui va plonger le lecteur au sein d'une période trouble de notre Histoire, au sein d'une période que l'on connaît finalement peu et que l'on juge parfois trop insignifiante : la Commune. Et pourtant, tout au long de ce roman l'auteure va nous peindre un tableau effroyable de cette époque entre violences, incompréhensions, jugements et intolérances. Une horreur !

C'est toujours avec le même plaisir évident que j'ai retrouvé ici l'écriture et le style d'une auteure qui ne m'a jamais déçue. Entre féminisme et réflexion sur les injustices sur un fond qui juge des intolérances détruisant le monde, l'auteure nous entraîne avec elle au coeur de l'Histoire très documentée et au sein d'une histoire belle et touchante pleine de tendresse et d'espoir.

En conclusion...


Voici un roman que je suis absolument ravie d'avoir eu l'opportunité de lire et que j'ai tout simplement dévoré sans pouvoir m'arrêter. Voici un roman qui m'a touchée de par ses personnages et dans lequel j'ai beaucoup appris sur une période trouble de l'Histoire. Voici un roman qui fait réfléchir sur un autre temps finalement si proche, trop proche, du notre. Voici un roman que je vous conseille absolument et qui a été pour moi un coup de coeur.
D'autres romans de l'auteure m'attendent dans ma pal. Je vous en parle très bientôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire