mercredi 29 mars 2017

Un royaume pour deux - Marin Ledun



Infos sur le livre

éditions : Syros
date de publication : 09-03-2017
pages : 144
prix : 6,35€

Résumé éditeur


En vacances chez sa grand-mère, Lola est la reine d'un royaume qu'elle réinvente chaque été. Cette nature sauvage écrasée de soleil, dont elle connaît le moindre bloc de pierre ou buisson d'aubépine, elle va devoir la partager cette année avec Aymen, un jeune garçon syrien dont la famille est réfugiée en France. Par amitié, mais aussi par bravade, Lola conduit Aymen jusqu'à la ruine maudite, une vieille bâtisse à propos de laquelle se raconte une histoire terrifiante...

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Syros grâce auxquelles j'ai pu me plonger dans le nouveau roman jeunesse d'un auteur dont j'avais jusque là surtout entendu parler pour ses polars.

De quoi est-il question ?


Chaque été, Lola passe ses vacances chez sa grand-mère, à la campagne, loin des tumultes de la ville. Dans ce petit coin de paradis elle a fait son univers que ce soit au coeur des bois où tout en haut du cerisier dont elle adore les fruits. Il faut dire que ce monde de rêve elle le connaît par coeur et n'a aucune intention de le partager.

Un jour, alors qu'elle est comme à son habitude tout en haut du cerisier, elle voit de loin sa maman arriver en voiture. Folle de joie la fillette se rend pourtant bientôt compte que celle-ci n'est pas venue seule mais est accompagnée d'un jeune garçon que Lola n'a jamais vu de sa vie. Il s'appelle Aymen, il est syrien et il s'apprête à passer quelques jours ici pour se ressourcer.

Au début, Lola est réticente, très réticente. De quelle droit sa mère a-t-elle pu lui imposer ça et en la mettant devant le fait accompli qui plus est ! Mais très vite, le goût de l'aventure reprend le dessus et voilà les deux nouveaux amis partis à la conquête des bois. Jusqu'à ce que des paroles terribles surgissent et que le danger survienne...

Du côté de la forme...


Marin Ledun est un auteur que l'on connaît pour ses romans noirs, un peu moins pour ses romans pour la jeunesse. C'est pourquoi j'ai eu envie de me plonger dans ce titre afin de découvrir la plume de l'auteur dans un univers un peu différent.

La première chose à noter dans ce roman, c'est le cadre offert par l'auteur à son lecteur. Car si on visualise assez bien une campagne et combien elle peut faire du bien à des citadins, c'est avec finesse que cela nous est décrit ici par une adolescente, à travers son regard. Le caractère "banal" des lieux devient alors extraordinaire par ce point de vue qui voit cette campagne comme un paradis.

Cela dit, aucun fantastique dans ce roman, juste la magie ordinaire d'un lieu qui fait du bien. Malgré tout l'auteur joue avec le mystère et sur ce que les lieux abandonnés peuvent avoir d'attirants pour des adolescents en quête d'aventure. Par ce roman, je dois bien l'avouer, j'ai eu envie de retourner à cet âge-là et à son insouciance.

Pourtant, ce sont de vraies questions sur notre société que l'auteur pose ici et sur lesquels les deux jeunes vont s'interroger : la guerre, l'immigration, la responsabilité de chacun dans l'Histoire, les préjugés. Et à travers une histoire sans vague l'auteur invite ses lecteurs à se poser de vraies questions, des questions terribles qui ne lâcheront pas les plus jeunes de si tôt.

Lola et Aymen sont deux personnages qui m'ont beaucoup émue. L'une de par son incompréhension d'un monde si loin d'elle. L'autre de par le poids de son passé. Mais au final, ce roman est un véritable roman d'amitié qui fait tout simplement du bien et qui montre que celle-ci n'a ni langue, ni frontière, ni obstacles, ni rancune. Une amitié de laquelle s'inspirer.

Le style de l'auteur m'a portée et si le roman est très court il n'en reste pas moins très intense et plein de surprises. Bien sûr, le lecteur averti verra venir certains rebondissements mais ce n'est pas là l'essentiel. L'essentiel est dans la force de ce que l'auteur nous fait ressentir : la tendresse, la peur, l'inquiétude mais aussi l'amour sous toutes ses formes...

En conclusion...


Voici un roman que j'ai lu en vue de ma rencontre avec l'auteur à Quais du polar. Avec une belle histoire d'amitié, l'auteur embarque son lecteur dans l'insouciance et la magie de la jeunesse. Sur fond d'aventure il nous fait réfléchir sur notre monde et amène les jeunes lecteurs à mettre une réalité sur ce qu'ils peuvent entendre à la télévision. Un court roman à faire découvrir sans attendre aux ados.
Ne me reste plus qu'à lire, enfin, un polar de l'auteur et je dois dire que j'ai franchement hâte !

Pour acheter le roman, c'est par ici :

mardi 28 mars 2017

Dompteur d'anges - Claire Favan



Infos sur le livre

éditions : Robert Laffont
date de publication : 16-02-2017
pages : 432
prix : 20€

Résumé éditeur


On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...  Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout. Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...

Pourquoi ce livre ?


Merci aux éditions Robert Laffont grâce auxquelles j'ai pu découvrir ce nouveau roman d'une auteure que je suis maintenant avec grand intérêt.

De quoi est-il question ?


Devenu orphelin trop tôt d'un père l'ayant abandonné à la naissance et d'une mère décédée alors qu'il n'était encore qu'un enfant, tout prédestinait Max à une vie laborieuse et en difficulté émotionnelle face aux autres. En grandissant, il est un jeune homme solitaire dont le seul ami est un adolescent de douze, fils de la famille pour laquelle il exécute de menus travaux.

Un jour, le jeune garçon est retrouvé mort. Tous les indices concordent pour déterminer Max coupable bien qu'il ne cesse de crier son innocence. Il est jeté en prison. Mais en prison il y a une règle d'honneur : on ne touche pas aux enfants. Alors, durant des années, Max sera la cible privilégiée des autres détenus bien décidés à lui faire payer son crime à leur manière.

Cinq ans plus tard, un autre crime est commis. Max est libéré. Mais il n'est plus l'homme plein d'espoir qu'il était. Il n'est désormais qu'un homme dévoré par l'esprit de vengeance qui n'aura de cesse de faire payer ceux à qui il doit ses cinq années d'horreur. Afin de les détruire, il enlèvera leurs enfants et fera de ceux-ci de véritables machines à tuer dans le but de détruire un système qu'il vomit jusqu'à ce qu'il perde le contrôle...

Du côté de la forme...


Claire Favan fait partie de ces nouvelles grandes maîtresses du thriller français à suivre tant pour la qualité de ses romans que pour la personne qu'elle est. Je me devais donc de découvrir ce nouveau roman, d'autant plus en vue de la présence de la dame aux Quais du polar.

Voici un roman qui se déroule pour ainsi dire sur trois époques : le temps de la jeunesse et de la prison pour Max, le temps du formatage des enfants et un temps présent dont je ne vous parlerai pas pour ne pas vous gâcher la surprise mais qui va se tourner à la fois vers une enquête et à la fois vers un retour aux sources pour des personnages détruits par leur passé.

Le gros point fort de ce roman est la portée réflexive sur l'engrenage de la violence, de la colère, de la vengeance, de la peur ou encore du comportement de chacun. Dans ce roman, l'auteure joue avec les codes du poids du passé mais nous montre aussi combien les choses peuvent s'enchaîner pour des êtres et combien le mal a toujours une source tragique. Une fois le roman fini il est terrible de comprendre d'où tout cela vient.

L'auteur dans ce roman pose la question de la manipulation des enfants mais aussi de comment un individu peut changer face à ce à quoi il est confronté. Une belle manière de dire que personne n'est à l'abris et que les comportements masquent souvent une réalité plus sombre que celle que l'on veut bien voir. D'ailleurs, l'auteure n'est pas sans offrir une critique acerbe de la banalisation de la violence pour celui qui la subit.

Dans ce roman, il y a aussi l'intrigue elle-même qui mêle l'ambiance de la prison à celle de la séquestration et du lavage de cerveau pour conduire le lecteur jusqu'à un "après". Nous sommes ici dans un thriller tel qu'on les aime avec des crimes commis et une angoisse omniprésente que l'auteure parvient à rendre avec énormément de talent et qui ne peut laisser le lecteur insensible.

Le style de l'auteure est toujours aussi impressionnant avec des rebondissements réguliers qui font frémir, des descriptions que l'on ne peut ne pas s'imaginer et des personnages auxquels on croit sans mal, des personnages que l'on déteste mais qui nous émeuvent à la fois, tous à la fois. Mais surtout l'auteure sait nous faire pleurer et rager.

En conclusion...

Voici un roman que j'avais la plus grande hâte de pouvoir découvrir mais pour lequel je crains de n'avoir su trouver les mots justes pour vous en parler. Car ce roman qui montre le lien entre le passé et le présent, ce roman qui montre combien ce que nous vivons influent sur notre caractère, ce roman renferme une foule de surprises que je ne peux me permettre de vous dévoiler. Je ne peux alors que vous dire d'aller le découvrir.
J'ai déjà hâte de pouvoir découvrir le prochain roman de l'auteure.

Pour acheter le roman, c'est par ici

lundi 27 mars 2017

"C'est lundi, que lisez-vous ?" (143)

Initié par Mallou et repris par Galleane, ce rendez-vous hebdomadaire est fait pour répondre à trois questions :

- Qu'ai-je lu la semaine dernière ? 
- Que suis-je en train de lire ?
- Que vais-je lire ensuite ?


Salut mes lapinoux !
Une nouvelle semaine commence et il est l'heure pour moi de vous montrer tout ce que j'ai lu la semaine dernière avec de très très belles découvertes !

- Ce que j'ai lu la semaine dernière

ELÏJAH: Le clan des "Sekhmisis" ("Les Sekhmisis" t. 1) par [Jenny, Maïhana]
La Belle et la bête

- Ce que je lis en ce moment


- Ce que je lirai ensuite


Et voilà pour moi cette semaine !
Et vous ? Quelles sont vos lectures du moment ?